mardi, avril 23, 2024
AccueilContributionsEL hadji Malick SY Un auteur qui allie l’esthétique à l’engagement
Waqf

EL hadji Malick SY Un auteur qui allie l’esthétique à l’engagement

Dans son rôle d’éducateur et d’enseignant, El Hadji Malick SY avait compris que la condition humaine, comme son nom l’indique (Al-insân), inclinait à l’oubli. Et ne voulant pas que ses années de sacrifices, de combats, contre l’ignorance et l’analphabétisme soient balayées par le temps comme une feuille morte, il se lança, son existence durant, et parallèlement à sa vie d’enseignant, dont la réputation de soufi et d’homme de sciences avait fini de s’imposer à tout le pays, dans la rédaction d’ouvrages pour la postérité.

     Les traits biographiques par lesquels les sources orales et écrites peignent l’auteur de « Le désaltérant de l’assoiffé » renseignent largement et suffisamment sur le contenu de son message qui se dégage d’une vie infiniment saine, qui témoigne d’une immense œuvre littéraire. Une œuvre abondante et variée que caractérisent la profondeur de l’érudition, l’élégance du style, l’élévation de la pensée et la beauté de l’expression.

     Toutes les œuvres de la bibliographie de l’homme de Tivaouane, poèmes comme proses, remarquablement bien écrites dans les règles de la littérature classique arabe font autorité et sont de notoriété.

     D’abord, on remarque aisément que la versification est la forme d’expression qu’EL Hadji Malick SY utilise le plus. Elle est le voile le plus transparent et l’instrument le plus précis et le plus complet pour exprimer sa pensée dans une variété  de thèmes et dans un mélange de figures rhétoriques qui, au-delà de l’expression du beau idéal, de l’inspiration et de l’imagination, a pour finalité la persuasion, l’enseignement et l’éducation. Donc un but esthétique et didactique, par une approche qui est le propre des vrais écrivains engagés, rompus à la tâche.

     La versification est pour lui beaucoup plus qu’une question de forme littéraire, mais un outil de traduction spontanée et un moyen d’exposer aux yeux du monde ses aspirations, ses critiques, ses impressions, ses souvenirs, ses luttes, ses espoirs, ses rêves, ses émotions, ses sentiments joyeux ou tristes, ses orientations, ses enseignements, ses observations, son amour, ses voyages, son patriotisme, sa morale, sa croyance, etc.

    L’on remarque aussi que tous ses écrits en prose (sermons, épîtres, discours et critiques), savamment bien rédigés, sont du genre « Saj’ù, » habituellement traduit par « prose rimée » pour ne pas dire « rythmée ou poétique ». Sa prose présente une consonance merveilleuse et harmonieuse, toute une articulation pareille et un ton saisissant et suggestif qui interpellent à la fois l’ouïe et l’imagination. Elle frappe par la sublimité et la splendeur de sa pensée. Toujours juste et captivante, elle exprime tour à tour, des idées, à nulle autre pareille, qui soufflent à l’esprit une croyance et une espérance renouvelées, jadis perdue dans les dédales de l’insouciance et de l’inconscience.  

     Son engagement, à partir de sa littérature, part de ses prises de position et de ses dénonciations de ce qu’il considère comme des transgressions aux droits des humains, des atteintes à la loi islamique et des déviances à l’Autorité absolue d’Allah et à la précellence du prophète Mohamed PSL.

      EL Hadji Malick SY, par la transcendance de son combat, restera toujours engagé au service de la cause islamique et de l’intérêt supérieur de la communauté. Aussi, toute sa production littéraire, par l’intemporalité de ses idées tant défendues, apparait-elle comme une œuvre engagée, soucieuse de prendre part aux controverses politiques, religieuses, sociales, éducatives, culturelles et économiques.

Waqf
ARTICLES LIÉS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
18 × 25 =


Waqf Senegal

LES PLUS POPULAIRES

ARCHIVES