jeudi, juillet 18, 2024
AccueilContributionsSerigne Abdoul Aziz Al Amine : Docteur de la droiture, professeur de...
Waqf

Serigne Abdoul Aziz Al Amine : Docteur de la droiture, professeur de la bonne foi….

Tivaouane ainsi que la Ummah islamique continueront de se souvenir d’un homme exemplaire à tout point de vue. Son visage a marqué des décennies de combats. Sa voix a été le haut-parleur des consciences. Lui, c’est Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine. Le Docteur de la droiture et professeur de la bonne foi. Portant le surnom que les Mecquois avaient donné au Sceau des sceaux Mohamad SAW, pour son équilibre, sa sagesse, sa droiture dans toutes les activités commerciales pour ne pas dire la parfaite balance au point de gagner la confiance de tous, Abdoul Aziz Sy Babacar n’est pas Al Amine pour rien. De Senghor, Lamine Coura Gueye, Mamadou Dia Maodo en passant par Majmout Diop, Seydou Cissokho, Abdou Diouf, Abdoulaye Wade à Macky Sall, Serigne Abdou Aziz Al Amine a pleinement joué son rôle de régulateur politique et social. Il a pris la parole à toutes les occasions lorsqu’il s’agissait de défendre les intérêts exclusifs de la nation. S’inspirant du Prophète SAW et de ses sahaba, prenant exemple sur la vie et l’œuvre de ses illustres pères comme Cheikh Oumar Foutiyou Tall, Seydi El Hadji Malick Sy, Seydi Aboubacar Sy, Seydi Abdoul Aziz Sy Dabakh – la liste est loin d’être exhaustive – Al Amine a parcouru des milliers de kilomètres durant toute sa vie pour soigner les maux de la société par les mots de pure inspiration mohamadienne. Ayant atteint les degrés les plus élevés des Gnostiques, il a été le principal docteur des mal-éclairés qui prennent au sérieux leur propre étroitesse d’esprit. C’est dire qu’il a toujours lutté pour le triomphe de la raison et l’éclipse de la passion. Avec courage et abnégation, avec determination et sens du sacrifice, avec humilité et sagesse, Al Amine a été le ‘’guerrier’’ à l’épée mystique qui tranchait le mal. Acteur de développement, Serigne Abdoul Aziz Al Amine a également insufflé le culte du travail en se basant sur la notion de la citoyenneté. Les champs de Boulel en sont une parfaite illustration. Homme d’une grande culture, les dahiras se souviendront du professeur de la bonne foi qu’il a été, la khadara continuera de puiser de ses enseignements, les jeunes en feront un modèle. En vérité, ce n’est pas tout le monde qui porte le surnom de…. Al Amine.
Abdoulaye MBOW

Waqf
ARTICLES LIÉS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
27 − 5 =


Waqf Senegal

LES PLUS POPULAIRES

ARCHIVES