lundi, juin 17, 2024
AccueilVu sur le netMame Oumar Ndiaye, l’homme des défis majeurs (par Majib Sène)
Waqf

Mame Oumar Ndiaye, l’homme des défis majeurs (par Majib Sène)

Si on me demandait de désigner au Sénégal les faiseurs de progrès, je choisirais parmi ceux-là, Mame Oumar Ndiaye, concepteur de la radiotélévision « Asfiyahi ». Personne ne pourra me contredire car j’ai personnellement vu à l’œuvre cet homme charismatique au début et à l’arrivée de presque toutes ses initiatives. Sa persévérance, son enthousiasme toujours décuplé, son engagement à la limite du sacrificiel, son intelligence en mouvement et son refus permanent de l’échec, lui ont permis de gravir bien des écueils avant de tisser la trame de son propre destin. La télévision Asfiyahi est un symbole de réussite qui non seulement honore son auteur, mais embellit le visage audiovisuel d’un pays qui avance lentement mais sûrement, vers les terres promises de l’émergence.

Mame Oumar n’est pas un homme qui renonce à ses profondes convictions car issu d’une famille qui fait partie de ceux qui ont écrit les pages les plus glorieuses de l’histoire de leur pays d’appartenance. Quand on a un père issu des flancs de Bouna Alboury Ndiaye et une mère, elle-même fille de Khalifa Ababacar Sy RTA, cette barque qui ne tangue point, ce roseau qui ne rond point, on occupe forcément les premiers rangs des loges d’honneur.

Asfiyahi s’est illustrée par ses accointances avec la confrérie de Aboul Abass Ahmada Tijane RTA, dont l’un des prestigieux sanctuaires est érigé à Tivaouane, grâce à Cheikh Seydi Hadj Malick Sy RTA. Ainsi, Tivaouane située en plein cœur du Cayor, est devenu le lieu de rassemblement de plusieurs milliers de fidèles tijanes qui viennent régulièrement ressourcer leur foi dans ce lieu de lumière et de sanctification.

L’essentiel des programmes de la télévision est consacré à la diffusion de l’éthique tijane, sur ses valeurs et vertus et sur ses actes de sacralisation ; mais de plus en plus, on s’oriente vers la diversification des programmes pour des raisons évidentes d’économie et de rentabilité. La télévision est omniprésente partout où la confrérie organise des manifestations et la dernière en date, est la célébration de la journée du tirailleur sénégalais, le vendredi 10 avril 2024 à Paris. L’occasion a été propice pour se souvenir de la mémoire de Seydi Ahmed Sy, fils aîné de Cheikh Seydi Hadj Malick Sy RTA, mort à Salonique pendant la première guerre mondiale. Asfiyahi, pour l’histoire, a été la seule télévision africaine, a avoir diffusé l’événement en mondovision.

Mame Oumar Ndiaye doit être aidé et soutenu pour tous ses efforts incommensurables dans cet exercice coûteux. Plaise à Allah SWT, qu’il continue de rayonner partout au Sénégal, en Afrique et dans le monde par la Grâce de Taha l’Intercesseur PSL.

Amine

Majib Sène

Waqf
ARTICLES LIÉS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
12 × 23 =


Waqf Senegal

LES PLUS POPULAIRES

ARCHIVES